Faire une fiche personnage

Il y a plusieurs écoles sur la question : faut-il ou non faire une fiche personnage? Faut-il prévoir l’avenir de ses personnages ou les laisser faire ce qu’ils veulent?

Personnellement, je m’en fous de ces écoles. En fait, je pense que les personnages peuvent évoluer et grandir, même si leur Créateur (toi) a prévu des choses différentes pour eux.

J’en parle dans ma dernière vidéo. Et comme promis, voici ma fiche personnage au format PDF.

Fiche personnage vierge .

Disclaimer : c’est ma fiche. Elle me convient, mais elle ne conviendra peut-être pas à toi. Et si tu as des suggestions, des axes d’améliorations, n’hésite pas à le dire dans les commentaires !!

(et tu peux t’abonner et partager avec tes copains si tu veux!)

Bonne vidéo et des bisous tendresses.

 

 

Crédit photo : Congerdesign, Pixabay

Share Button

Post Author: Lea Hendersen

7 Replies to “Conseils d’écriture : les fiches personnages”

  1. Ah bah justement, je viens aussi de faire un article sur le sujet ! https://lastreetlaplume.wordpress.com/2018/04/06/outils-d-ecriture-3-construire-ses-fiches-de-personnages-sur-excel/ Je fais mes fiches sur Excel (parce que tu l’auras compris, les fiches sur Excel c’est ma passion) (ça, et les tests MBTI).
    Et j’avais beaucoup aimé aussi un autre article de C. Kean, qui va plus dans le côté psychologique : https://ckeanauteur.wordpress.com/2017/10/15/guide-dapprehension-des-personnages-de-roman-a-lusage-de-ceux-qui-ne-les-creent-pas-2/
    Clairement en ce moment je suis dans les fiches de personnages jusqu’au cou, je vais jeter un oeil à la tienne pour voir s’il y a des choses que je pourrais encore développer 🙂

    1. Je savais pas que tu avais un blooooog !!! Je vais aller voir immédiatement !!!
      Pour les tests MBTI, j’en ai entendu parler il y a looongtemps, mais j’avais complètement zappé leur existence ! C’est une chouette idée !
      Moi ma passion, c’est plutôt les post-it et les listes. J’ai eu une période Excel, mais j’ai réussi à m’en défaire.

      1. C’est ton commentaire sur “est-ce qu’il s’appuie plutôt sur ses émotions ou sur la raison ?” qui m’y a fait penser ! Et franchement ça m’aide beaucoup, ça pousse à se poser plein de questions intéressantes.
        Mais comment tu fais pour ne pas perdre tes post-its ? Et pour avoir la place de tout noter ?
        PS : les blogs, c’est la vie

  2. Astrid me fait de la pub, c’est malin, maintenant faut que j’aille me masser les chevilles ! ^^

    J’aime toujours zieuter les fiches des autres, et je me suis permise de compléter la mienne avec cette notion de deuil que tu as mis dans la tienne et à côté de laquelle je suis mystérieusement passée. Alors que mon roman parle quand même à 90% de deuil. Oui, comme quoi, le refoulement, quand il veut… /sbaf !

    Sur la mienne je me suis réservée deux parties un peu spéciale : une où j’essaie d’analyser mon rapport avec ce personnage et avec la symbolique qu’il porte pour moi, et une partie où j’essaie de réunir tous les éléments autour de la rencontre de ce personnage et des lecteurs. Mes fiches personnages me serviront surtout au moment de la réécriture, elles sont pour moi synthétiques et non exploratoires, donc c’est important pour moi qu’elles soient des outils complets qui prennent en compte mon premier processus de bêta-lecture.

    1. J’ai été voir ton questionnaire et vraiment, en effet, il est au top. Tu poses vraiment des questions surprenantes, mais justes. Quand on décrit le quotidien d’un personnage, c’est important de savoir s’il aime cuisiner, ou ce qu’il aimerait faire demain. Ca tombe VRAIMENT hyper bien, parce qu’en ce moment, je suis en phrase de correction de mon premier jet (première fois que je fais ça!) et je trouve que ce processus est un peu mécanique, c’est vraiment pas aussi agréable que de “s’enfoncer deux doigts au fond de la gorge et vomir de la matière” (cette tournure de phrase m’a fait rêver!). Et je me sens un peu déconnectée de mes personnages. Je pense que je vais prendre le temps de répondre à tes questions pour mes personnages principaux, et sans doute ajouter tes questions à ma fiche personnage !!

      1. C’est un travail ingrat, la correction, bon courage ! Ce questionnaire peut en effet être une bonne façon de renouer un peu avec la chair et le sang du roman quand on est engoncé dans la syntaxe et la chasse aux tournures bancales. Tu me diras comment ça t’aurait aidée ou pas !
        A titre personnel, j’aime garder ce questionnaire séparé de mes fiches personnages. Je trouve que ça permet de se décaler un peu des enjeux de ladite fiche. Je l’envisage plus comme quelque chose pour passer du temps avec un personnage et pour explorer quelque chose dans la rédaction ou à l’oral, mais pas forcément pour en faire un outil au delà de ce qui se passe pendant que je le fais. Un peu comme si la fiche c’était le dossier du patient, et que le questionnaire c’était un entretien avec lui.

        1. C’est vrai. Je me prends tellement la tête sur les enjeux, les motivations, etc. Que j’oublie que mes personnages sont pas juste des pions qui font avancer l’intrigue. Ça rend ma rédaction tellement mécanique… A tel point que ça m’ennuie d’écrire (c’est plutôt mauvais signe, je crois!) Et j’ai besoin de prendre le café avec eux pour discuter. Merci, en tout cas 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may also like

Ecrire quand on a la flemme

Est-ce que toi aussi, tu as souvent la flemme? C’est

Share Button

Les symboles dans la fiction

Le symbolisme est une partie essentielle d’un récit pour déployer

Share Button

11 Questions – Sunshine Blogger Award

Bon, pour la première fois de mon existence, j’ai été

Share Button

Et moi…

 

 

Un petit blog pour des conseils d’écriture, si comme moi, tu aimes ruiner la vie de tes personnages, les traumatiser et leur faire vivre des quêtes fantastiques qui les détruiront émotionnellement.

Et sinon, j’aime bien les chats.