Mon dernier article traitait de la théorie du retournement de situation dans la fiction. si tu veux aller jeter un coup d’oeil.

Mais c’est bien joli d’avoir la théorie si on n’a pas la pratique derrière.

Pour aujourd’hui, je voulais donner quatre impératifs à retenir quand on veut inclure un plot twist dans son récit.

Pour commencer, je tiens à dire qu’un livre avec des retournements de situation gagne sur tout un tas de niveau. Ça engage émotionnellement le lecteur, ça donne de nouvelles perspectives à l’histoire, ça prouve de ta qualité à manier le storytelling, etc. Ce n’est pas une obligation ou une science exacte, très loin de là. Certains plot twist sont de grosses déceptions, parce qu’ils sont mal amenés, ou bâclés, ou pire, qu’ils sortent de nulle part.

Mais un bon retournement de situation peut faire toute la différence dans une histoire peut-être un peu trop prévisible.

Ton retournement de situation doit être unique

C’est difficile, me direz-vous, de se démarquer. Il paraît que tout a déjà été écrit, et les retournements de situation peuvent avoir ce goût de déjà-vu s’ils ne sont pas amenés avec un peu de subtilité.

Je suis de l’école du “pas de pression, fais ce que tu peux, tu corrigeras plus tard!“, mais un retournement de situation est un moment crucial dans un récit. Et pour se démarquer, c’est toujours pas mal d’étudier certains cas d’école du cinéma ou de la littérature.

A la fois pour s’inspirer, mais aussi pour éviter de répéter certaines erreurs. Après tout, les plot-twist, c’est tout un art. Et ça se peaufine.

Ça doit être bien amené

Un retournement de situation doit être surprenant et bien amené. Bien amené parce que tu dois laisser des indices.

Je m’explique.

Normalement, un retournement de situation est inattendu. C’est quelque chose qu’on n’avait pas vu venir. Sauf que si… Un plot twist qui est bien géré est un plot twist que l’auteur a prévu à l’avance, il a laissé des miettes d’indices au cours du récit. Sauf le lecteur était trop occupé sur autre chose pour le remarquer. C’est subtil, nuancé, et ça marche.

A contrario, balancer un retournement de situation qui arrive de nulle part va juste perturber un lecteur. C’est bien joli de vouloir renverser la réalité, mais si derrière, il n’y a aucun indice (aussi appelé foreshadowing, allez voir le blog de mon copain Narration et Caféine sur la question si vous voulez en savoir plus!) ou aucun fondement, ton lecteur va juste penser que tu te fous de sa gueule.

Un plot twist fait avancer l’histoire

Vouloir faire hurler tes lecteurs de panique, c’est bien joli et tout à fait compréhensible. Mais ça doit avoir un autre intérêt : faire avancer l’histoire.

Si tu annonces au beau milieu de l’histoire, qu’en fait, le proviseur de l’école est un alien mangeur de cerveau, mais que ça n’annonce rien de nouveau pour la suite, c’est franchement inutile. Au contraire, le retournement de situation, comme toutes les scènes et comme tous les chapitres de ton histoire, ça doit faire progresser l’histoire.

Donc avant de balancer un alien dans ton histoire, demande-toi comment ça sert le récit, et comment ça le fait avancer.

Ça doit… RETOURNER LA SITUATION

Bah oui. C’est évident.

Faire avancer l’histoire, surprendre, être unique, c’est important. Mais un retournement de situation, c’est avant tout un basculement pour tes personnages. Leur réalité est en morceaux, leurs croyances sont démontées. Ce qu’ils croyaient vrai ne l’est soudain plus du tout.

En gros, un retournement de situation, ça fout un bordel monstre. Ca change la dynamique de ton histoire. Souvent, c’est aussi un moment décisif pour l’arc dramatique du personnage, ou pour l’évolution de l’intrigue. C’est une remise en question de tout.

Ca implique de graves conséquences qui doivent être prises en compte par tes personnages et par ton lecteur. Sinon, c’est juste gratuit et un tantinet inutile.

Pour le prochain article, je vous donnerai quelques exemples et mises en situation de retournement de situation réussis! Cet article contiendra probablement masse de spoilers (déso) !!! 

Share Button

Post Author: Lea Hendersen

One Reply to “4 conseils pour écrire un retournement de situation”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may also like

L’introspection du personnage

Un petit article aujourd’hui pour discuter d’un thème indispensable en

Share Button

Les coûts et les dividendes dans un récit

Ton personnage il risque de prendre cher pendant ton livre.

Share Button

Trop de description : info dumping

Ne me regardez pas comme ça, oui moi aussi je

Share Button

Et moi…

Un petit blog pour des conseils d’écriture, si comme moi, tu aimes ruiner la vie de tes personnages, les traumatiser et leur faire vivre des quêtes fantastiques qui les détruiront émotionnellement.

Et sinon, j’aime bien les chats.